Fresh Ideas, Growing Together

CFO exhorte le Comité à appuyer le projet de loi 156

L'Ontario songe à accroître la protection des agriculteurs contre les intrusions
 

Le président du conseil d’administration Ed Benjamins et le président et chef de la direction Rob Dougans participent, au nom de Chicken Farmers of Ontario, à une audience publique virtuelle tenue par le Comité permanent du gouvernement général de l’Ontario pour discuter du projet de loi 156.


TORONTO (Ontario), le 9 juin 2020 – Chicken Farmers of Ontario (CFO) a participé à des audiences publiques tenues par le Comité permanent du gouvernement général de l’Assemblée législative de l’Ontario, dans le cadre de l’examen du projet de loi 156 : Sécurité contre les intrusions et protection de la sécurité alimentaire, 2020.

Si elle est adoptée, cette nouvelle loi permettra de mieux protéger les éleveurs ontariens, y compris les 1 300 fermes familiales de CFO, contre la menace des intrus activistes et les risques que les intrusions représentent pour la sécurité et le bien-être des familles, des entreprises et des animaux d'élevage.

« Les intrusions, pour quelque raison que ce soit, y compris l'activisme animalier, mettent la sécurité et le bien-être de nos oiseaux, de nos entreprises, de nos familles et de nos employés à risque », a déclaré Ed Benjamins, président du conseil de CFO. « Nos fermes sont des lieux de travail, mais elles sont aussi nos maisons. Nos fermes sont le lieu où les producteurs de poulet de l'Ontario élèvent leurs familles et jouent avec leurs enfants. Les lois existantes n'ont pas été adéquates pour protéger nos fermes et nos maisons contre les risques d'invasions. »

En raison de tendances inquiétantes, il y a davantage de risque que des intrus indésirables pénètrent illégalement sur les propriétés, dans les poulaillers et dans les bâtiments, saisissant des biens privés et menaçant la santé et la sécurité des producteurs, des familles, des employés et du bétail.

« Notre priorité est de préserver la sécurité alimentaire, de protéger nos agriculteurs et de protéger la santé et le bien-être des animaux », a déclaré Rob Dougans, président et chef de la direction de CFO. « Les éleveurs de poulet de l'Ontario respectent des normes élevées en matière de soins des animaux. Ces normes comprennent des protocoles de biosécurité conçus pour protéger les animaux contre les maladies. Toute personne qui entre dans des poulaillers ou des fermes, qui manipule des animaux ou qui se déplace entre des bâtiments sans suivre les protocoles de biosécurité appropriés menace la santé des animaux, la salubrité des aliments et la subsistance des agriculteurs. »

Le Comité permanent du gouvernement général a tenu des audiences publiques pendant deux jours dans le cadre de ses délibérations. CFO était heureux de pouvoir prendre parole et de répondre aux questions des membres du comité.

Ed Benjamins, président du conseil de CFO, ajoute : « Nous nous soucions de nos oiseaux, et avons à cœur d'élever du poulet sécuritaire, sain et de grande qualité pour les consommateurs de l'Ontario. Si elle est adoptée, cette nouvelle loi permettrait enfin aux agriculteurs de s’occuper de leur entreprise sans craindre que les intrus puisse menacer leurs animaux d’élevage, leur famille et leur mode de vie, à l’abri des répercussions juridiques. »

CLIQUEZ ICI pour en savoir plus sur le projet de loi 156 : Sécurité contre les intrusions et protection de la sécurité alimentaire, 2020.