Fresh Ideas, Growing Together

Le conseil d’administration de CFO se joint au ministre Leal pour défendre le secteur agro

BURLINGTON (Ontario), le 24 novembre 2017 – Le gouvernement de l’Ontario a réaffirmé son soutien du système de gestion de l’offre lors du plus récent cycle de négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), qui s’est déroulé à Mexico City.

Chicken Farmers of Ontario (CFO) était représenté par Tim Klompmaker, membre du conseil d’administration, qui a accompagné le ministre Leal et s’est assuré que les perspectives du système de gestion de l’offre, et tout particulièrement celles de l’industrie du poulet de l’Ontario, soient entendues et prises en compte dans les conclusions des pourparlers.

L’Honorable Jeff Leal, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario, a émis le communiqué suivant après avoir assisté aux récentes négociations :

« La promotion du libre-échange et de la coopération économique avec les États-Unis et le Mexique constitue une priorité pour l’Ontario. Cette coopération stimule la prospérité économique et crée des millions d’emplois de qualité à travers l’Amérique du Nord. De fait, les échanges de produits agroalimentaires entre l’Ontario et les États-Unis et le Mexique combinés totalisent plus de 30 milliards $ CA par année.

C’est la raison pour laquelle je me suis rendu à Mexico pour le plus récent cycle de renégociations de l’ALENA, afin d’y défendre les intérêts du secteur agroalimentaire de l’Ontario.

J’ai eu l’occasion d’y rencontrer le négociateur en chef du Canada à l’ALENA et le négociateur en chef pour l'agriculture, auxquels j’ai réitéré qu’un accord renégocié ne devait en aucun cas nous porter préjudice, et veillé à ce qu’ils ne perdent pas de vue les intérêts de l’Ontario.
J’ai par ailleurs eu plusieurs rencontres avec mon homologue québécois, le ministre Laurent Lessard, et nous nous sommes entendus pour travailler de concert pour promouvoir les intérêts du commerce d’exportation canadien tout en continuant de défendre l’intégrité de la gestion de l’offre.

Nous avons également rencontré différents représentants de secteurs à offre réglementée ou non réglementée. Je souhaite les remercier de la franchise et de l’ouverture dont ils ont fait preuve dans leurs opinions et leur vision des perspectives et des défis qui se présentent avec la progression de la renégociation de l’ALENA.

L’Ontario continue de faire équipe avec le gouvernement fédéral pour défendre les intérêts des vaillants travailleurs de la province et du pays. Les propositions non traditionnelles mises de l’avant par les États-Unis dans le dernier cycle de négociations sont inacceptables parce qu’elles réduiraient de manière fondamentale les avantages associés à l’accord actuel. C’est pourquoi ces propositions ne peuvent servir de base aux négociations de l’ALENA.

Au fil de mes rencontres futures avec des dirigeants politiques et commerciaux et des chefs de file de l’industrie des trois pays, je continuerai de réitérer que l’ALENA final doit répondre aux intérêts supérieurs des trois nations et être profitable à toutes trois. »

« Au nom du conseil d’administration du CFO et de nos 1 300 éleveurs de la province, j’aimerais remercier le gouvernement de l’Ontario de son indéfectible soutien du système de gestion de l’offre tout au long de ce processus, a déclaré Ed Benjamins, président du conseil de Chicken Farmers of Ontario. La gestion de l’offre est un système qui nous a bien servis pendant plus de 50 ans et qui continue d’offrir aux Ontariens un approvisionnement stable de poulet sain et sûr, de grande qualité, élevé en Ontario. » 

Source : Ontario Newsroom

De gauche à droite : Le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario Jeff Leal et l’administrateur du CFO Tim Klompmaker lors des récents pourparlers sur l’ALENA à Mexico City, au Mexique.