Fresh Ideas, Growing Together

CFO réaffirment leur ferme engagement vis-à-vis le bien-être des animaux

BURLINGTON, Ontario, le 1er mai 2019 – Au début de la semaine, Chicken Farmers of Ontario (CFO) a participé à une consultation dirigée par le gouvernement, à laquelle participaient le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des affaires rurales et le ministère du Solliciteur général. Le gouvernement ontarien explore et étudie présentement les options pour améliorer le système de bientraitance animale.

La récente décision de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de l’Ontario (OSPCA) de ne plus se charger de l’application des lois sur le traitement des animaux a relancé la nécessité de développer un nouveau modèle de mise en œuvre de la législation sur la bientraitance animale. 

« Le bien-être des animaux est d’une importance capitale pour CFO et nous croyons qu’une conduite responsable, éthique et respectueuse de la loi est vitale pour le succès de notre secteur agricole », affirme Rob Dougans, président et chef de la direction de CFO. « Nous nous efforçons de respecter les normes les plus exigeantes en matière de soins aux animaux, afin de gagner et de conserver la confiance des consommateurs. »

« En vertu du système de gestion de l’offre, CFO détient l’autorité réglementaire de vérifier que les normes sont respectées à la ferme. Nous nous en assurons avec le Programme de salubrité des aliments à la ferme et le Programme de soins aux animaux, qui exigent une conformité totale de tous nos producteurs. De plus, des protocoles stricts de biosécurité sont appliqués pour protéger nos oiseaux et notre industrie », rapporte Ed Benjamins, président du conseil d’administration de Chicken Farmers of Ontario. « CFO et ses producteurs prônent le traitement respectueux et sans cruauté de tous les oiseaux qui sont sous notre responsabilité. »

CFO est d’avis que tout nouveau protocole de bientraitance animale devrait tenir compte du solide partenariat qui existe avec les organisations de produits et inclure le modèle actuel de protocole d’entente (MOU), qui s’est avéré efficace dans le passé. Le MOU permet aux entreprises et au gouvernement de collaborer afin de garantir que les meilleures pratiques et normes soient appliquées et que des contrôles et des règles équilibrés soient en place dans l’ensemble de l’industrie.

De plus, le MOU permet aux organisations de produits d’utiliser leur autorité pour appliquer les normes de soins aux animaux. Cela réduit les coûts et les ressources que le gouvernement devrait autrement fournir.

CFO a constamment affirmé son intention d’appuyer le gouvernement dans ses efforts pour réduire la lourdeur administrative et établir une réglementation minimale efficace.

CFO est d’avis que tout changement au protocole d’application en matière de bientraitance animale devrait respecter les principes de réglementation minimale efficace.

CFO félicite le gouvernement de l’Ontario pour son engagement continu à travailler avec l’industrie pour renforcer davantage les politiques et leur cadre d’application en milieu agricole. Le conseil d’administration de CFO, au nom des 1300 familles de membres producteurs de la province, apprécie d’être invité à participer à cet important processus visant l’application des normes de bientraitance animale.

CLIQUEZ ICI pour en apprendre davantage sur l’engagement de CFO relativement à   la santé et au bien-être des animaux.